Suite aux affrontements inter-ethniques avec tirs d’armes à feu qui ont eu lieu jeudi à Calais, Natacha Bouchart, maire (Les Républicains) de Calais a dénoncé sur franceinfo “la complicité de certains passeurs, de certains activistes, de certains No Border ou de certains associatifs”. 

“Ils sont complices parce qu’ils sont en permanence avec les migrants, leur font commettre des actes délictueux et ne les incitent pas à rejoindre les dispositifs d’Etat qui sont mis en place.”

Et les armes à feu utilisées par les immigrés illégaux ?

“(…) ce n’est pas à Calais qu’ils les ont trouvées”

“Il y a bien eu des personnes extérieures pour les fournir.”

Et le maire de Calais de continuer :

“C’est une situation qu’on ne peut pas accepter, puisque ce sont des migrants qui ne demandent rien et qu’on laisse s’installer sur le périmètre de Calais, ce n’est plus possible”

Pourtant, en d’autres circonstances, Natacha Bouchart n’a pas de mots assez enthousiastes à l’égard de cette immigration illégale massive.

D’ailleurs, elle suit à la lettre les recommandations de la franc-maçonnerie concernant l'”accueil en Fraternité des migrants“.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :