En cette année du 1600ème anniversaire de la naissance de Sainte Geneviève, patronne de Paris, et du centième anniversaire de la canonisation de Jeanne d’Arc, sainte de la Patrie, patronne secondaire de la France, Civitas a décidé de placer sa troisième UDT sous les couleurs de ces deux saintes françaises qui ont débarrassé la France de l’invasion des hordes barbares et/ou des ennemis de l’intérieur.

D’ores-et-déjà, bloquez sur votre agenda les dates des 12, 13 et 14 juillet 2020 pour pouvoir participer à un événement exceptionnel. L’année 2020 est placée sous le signe de la mobilisation et du combat et personne ne doit manquer à l’appel de la Patrie en danger !

Souvenons-nous tous de ces paroles du 23 septembre 1979 de Mgr Lefebvre qui encourageait à une croisade des pères de familles, qui devaient militer sur le plan politique afin que la France redevienne chrétienne :  « Nous devons lutter plus que jamais pour le Règne social de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Dans ce combat, nous ne sommes pas seuls : nous avons avec nous tous les papes jusqu’à Pie XII inclusivement. Ils ont tous combattu le libéralisme pour en délivrer l’Église. Dieu n’a pas permis qu’ils réussissent, mais ce n’est pas une raison pour déposer les armes ! Il faut tenir !  Il faut bâtir pendant que les autres démolissent. Il faut rebâtir les citadelles écroulées, reconstruire les bastions de la foi : d’abord le saint Sacrifice de la messe de toujours, qui fait les saints, ensuite nos chapelles qui sont nos vraies paroisses, nos monastères, nos familles nombreuses, nos entreprises fidèles à la doctrine sociale de l’Église, nos hommes politiques décidés à faire la politique de Jésus-Christ ; c’est tout un tissu de vie sociale chrétienne, de coutumes chrétiennes, de réflexes chrétiens qu’il nous faut restaurer, à l’échelle que Dieu voudra, le temps que Dieu voudra. » Et encore : « Dieu sait, si ce n’est pas un crime, bien au contraire, de faire la politique de Jésus-Christ et de susciter des hommes politiques qui utilisent tous les moyens légitimes, même légaux, pour chasser de la cité les ennemis de Notre-Seigneur Jésus-Christ. »

Que sainte Jeanne d’Arc et sainte Geneviève nous donnent la force et le désir de l’engagement au-delà de nos différences, au-delà de nos préférences, au-delà de nos faiblesse passées et présentes.

Et enfin, comme l’écrit le R.P. Laurent, ofm, “ si nous devions subir des dommages temporels pour avoir soutenu de bonnes actions de Civitas, à l’instar des apôtres battus de verges sur l’ordre de sanhédrin, nous nous réjouirions d’avoir été jugés dignes de souffrir des opprobres pour le nom de Jésus (Act.5, 40-41).

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

MPI vous conseille cette revue :