L’ancien ministre, et fondateur du Puy-du-Fou, Philippe de Villiers, ne cache plus son soutien à Marine Le Pen qui le lui rend bien. En diffusant hier une fausse nouvelle, RTL a mis bien involontairement un coup d’accélérateur sur le rapprochement entre le fondateur du célèbre parc historique du Puy-du-Fou, et Marine Le Pen. L’ancien ministre, figure de la droite chrétienne, a du démentir RTL qui affirmait qu’ il aurait confié “à ses journalistes qu’il ne soutiendra pas la candidate à la rose bleue pour les présidentielles.” Information mensongère très vite démentie catégoriquement par Philippe de Villiers à travers des tweets successifs assortis du hashtag #Marine2017, puis par un article du Figaro.

Le soir-même, en meeting en Vendée, la dirigeante du FN a rendu hommage et remercié Philippe de Villiers “pour le Vendée Globe, pour le Puy du Fou, mais aussi pour son combat pour le souverainisme qu’il a toujours porté. Ce combat nous est incontestablement commun”. Philippe de Villiers souhaite concrétiser son soutien lors d’un grand meeting de la candidate. Pour l’instant, aucune date n’a été fixée. Par ailleurs, dimanche lors de son discours au Zénit de Lille, Marine Le Pen, a dénoncé le “gender” et la politique de mort prônée par la gauche, sans toutefois utiliser explicitement ces termes . Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon souhaitent, en effet, graver dans le marbre de la Constitution la politique de mort en y inscrivant l’avortement et l’euthanasie. Emmanuel Macron s’affirme lui-même très attaché aux changements sociétaux opérés alors qu’il était Secrétaire d’État de François Hollande.

Philippe de Villiers explique au Figaro qu’il ne peut se rendre [au meeting de Marine Le Pen aux Sables d’Olonne] à cause d’un agenda le retenant à Tolède en Espagne. Contrairement à ce qui avait été annoncé sur RTL plus tôt dans la journée, l’ancien président du conseil général de Vendée n’exclut pas de s’exposer avec Marine Le Pen durant la campagne.

«Elle a la carrure présidentielle, a-t-il répété lundi, en notant que la rencontre des Sables d’Olonne était une réunion publique à laquelle Marine Le Pen ne lui avait pas demandé de participer. «Si je devais participer un jour à l’un des ces meetings, cela aurait probablement une autre ampleur et une autre allure» a confié l’ancien secrétaire d’Etat à la Culture.

Soulignant également le fait qu’il «n’a pas l’habitude de faire des allers-retours», Philippe de Villiers ajoute: «Aujourd’hui, il y a un danger mortel pour notre pays, gravement menacé, tant du point de vue de son identité, que de sa souveraineté.»

Concernant la rencontre entre Marine Le Pen et Vladimir Poutine à Moscou la semaine dernière, l’ex-député européen juge l’acte «courageux et bienvenu» de leur part. «Ils appartiennent tous les deux à un monde nouveau. Ce n’est pas celui de Fillon et de Macron, européiste et mondialiste» (…) En revanche, le créateur du Puy du Fou vante le «nouveau monde» défendu par le président russe et la candidate frontiste. Pour lui, cette vision est une garantie de protection pour «les chrétiens d’Orient, les nations, les Etats et des frontières».

Philippe de Villiers s’était distingué au cours de l’année 2016 en acquérant au nom de la société du Puy-du-Fou, l’anneau de Jeanne d’Arc. Une action que la candidate souverainiste avait salué sur son compte facebook. Depuis qu’il a affirmé vouloir tourné le dos à la politique, Philippe de Villiers a écrit plusieurs ouvrages rendant hommage au “roman national” de l’Histoire de France, un thème récurrent de la campagne de Marine Le Pen. RTL a ainsi involontairement poussé Philippe de Villiers à quitter la réserve à laquelle il se disait attachée depuis huit ans qu’il a quitté la scène politique.
Marion Maréchal-Le Pen avait pour sa part, débarqué dans une conférence du fondateur du Puy du Fou. Une rencontre publique qui semblait alors sceller un rapprochement officiel.

 

Voir aussi: Anneau de Jeanne d’Arc, suite: c’est Philippe de Villiers qui a remporté l’enchère et ramené la précieuse relique en France, au Puy-du-Fou.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :