Une jeune femme a été arrêtée vendredi soir pour exhibition sexuelle dans le sanctuaire de Lourdes où elle s’était mise nue, les mains jointes et la tête couverte d’un voile bleu, devant la grotte. Des personnes étaient alors intervenues pour cacher sa nudité et avaient appelé la police qui a procédé à son arrestation et l’a placée « quelques heures en garde à vue », a indiqué le procureur de Tarbes. Elle devra comparaître devant le tribunal correctionnel de Tarbes le 19 mai 2019 pour exhibition sexuelle.

La jeune femme s’appelle Déborah de Robertis et prétend être une “artiste” et une “performeuse féministe”. Mais tout son prétendu art consiste à exhiber son corps. C’est en effet depuis 2010 que cette jeune exhibitionniste tente d’attirer l’attention médiatique en se dénudant dans des musées et des salles d’exposition et en comptant sur les médias pour acquérir de la sorte une certaine notoriété. Au cours de ses précédentes exhibitions, souvent organisées des jours de fêtes chrétiennes, elle avait déjà poussé le vice jusqu’à revêtir un pseudo-habit de religieuse pour procéder à ses dépravations. C’est maintenant en profanant un lieu saint que cette débauchée espère devenir célèbre.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :