dr-xavier-Dor-mpi

telle est l’essentiel de l’argumentation contre le docteur Dor de l’un des trois avocats (pas moins de trois …) du Planning Familial, ce lundi 22 septembre à la Cour d’Appel de Paris, où l’affaire des “petits chaussons” revenait aujourd’hui.

Des plaidoiries usées jusqu’à la corde sur le droit à l’avortement, sur le droit de la femme, sur l’inconvenance à dire et penser autre chose que ce que dit la loi… et le planning. Un pays étrange ce monde “du planning” où la femme est totalitaire, la grossesse une calamité, où le père n’existe pas, et encore moins l’enfant dont il faut se débarrasser.

4 heures d’audience qui ont donné une impression d’irréalité : déni d’enfant dont l’existence est niée, s’il n’est pas voulu ou accepté. Déni de justice aussi par le refus forcené de reconnaître une loi supérieure, éternelle, à celles – bien éphémères des hommes…

Le jugement de la Cour d’Appel de Paris sera rendu au Palais de Justice le 24 octobre 2014

Docteur Luc Perrel

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :