En mars 2018 la Russie élira son président. Une élection très importante pour la destinée du monde et notamment de l’Europe puisque la Russie est le plus grand et le plus puissant des pays d’Europe et la deuxième puissance du monde. Depuis le premier mandat de Vladimir Poutine comme président de Russie en 1999, la Russie s’est positionnée face à l’oligarchie occidentale comme le champion de la civilisation européenne et chrétienne, et le défenseur des chrétiens du Moyen Orient menacés d’extinction. Cette élection revêt donc un enjeu très important pour la France et l’Union européenne face aux velléités de l’oligarchie mondialo-européennes dont Emmanuel Macron est le promoteur, notamment sur le plan des valeurs sociétales traditionnelles chrétiennes face aux LGBT, mais aussi comme bastion multipolaire alternatif en Europe au monde unipolaire imposé d’outre-Atlantique par les USA. Selon Xavier Moreau, français établi en Russie et spécialiste de la Russie, les Russes devraient renouveler sans problème le mandat de Vladimir Poutine à la tête de leur pays , lesquels sont cependant inquiets de l’après-Poutine dans six ans.

Certains s’empresseront de dire que la photo de Vladimir Poutine avec l’ombre de la Croix sur le front (il y en a d’autres de ce type) est une image de propagande. Mais alors combien les Français aimeraient qu’Emmanuel Macron use d’une telle propagande! Même le gouvernement polonais, pourtant si féru de catholicisme n’oserait une telle image, Union européenne et mondialisme obligent! Cela suffit à démontrer, propagande ou pas, que le christianisme comme objet de promotion politique est bel et bien passé du camp occidental au camp euro-oriental avec la chute du communisme en Russie.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :