Dans le cadre de la campagne pour le second tour des élections municipales, l’avocat pénaliste Jacques Lévy, ancien vice-président du Conseil général de la Haute-Garonne et ancien candidat socialiste à la mairie de Toulouse lors des élections municipales de 1989 et 1995, s’est confié au journal La Dépêche pour exprimer son désaccord avec le positionnement de la liste d’union de la gauche Archipel citoyen.

On notera que cette ancienne figure du socialisme toulousain reproche au PS de n’avoir pas bien défendu ses valeurs, valeurs qu’il décrit comme “irriguées par la tradition maçonnique”.

Voilà qui est dit. Pour ceux qui refusent de comprendre l’importance de la franc-maçonnerie dans la vie politique française.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :