Ce message du FBI a été relayé par l’avocate Sidney Powell avec une image et un texte d’accompagnement : 

                                             

🇺🇸 🇺🇸 Sidney Powell ⭐⭐⭐

“Le message ci-dessous est une preuve sans équivoque de l’ingérence étrangère dans notre élection en violation du décret 13848, et déclenchant les sanctions et les prérogatives qui découlent de ce dernier.”
 
Il faut lire dans le texte de Sydney Powell la confirmation que le décret présidentiel de septembre 2018 a bien été mis en oeuvre. Il donne au Président Trump des pouvoirs très étendus, non seulement d’imposer des sanctions économiques et de geler les avoirs des responsables étrangers de l’ingérence électorale, mais également de faire intervenir l’armée.
 
Voici une adaptation française du Message de Service Public du FBI du 15 janvier dernier:
 
 
Les cyber-acteurs iraniens continuent de menacer les responsables électoraux américains.
 
Le FBI publie cette annonce pour aider le public à identifier les activités iraniennes visant à créer la peur, les divisions et la méfiance aux États-Unis et à saper la confiance du public dans le processus électoral américain.
 
Les cyber-acteurs iraniens poursuivent leurs opérations en ligne “Ennemis du peuple” (EOTP) en menaçant la vie des fonctionnaires fédéraux ou étatiques, et des représentants du secteur privé des États-Unis, par le biais de courriels et de messages textes directs, ainsi qu’en publiant les informations personnelles et les photos de ces responsables sur des sites web. Les cyber-acteurs iraniens ont cherché à intimider certains d’entre eux par des menaces directes, notamment par la capture d’écran d’un échange apparent de textos entre les acteurs de l’EOTP et un individu non identifié aux États-Unis, censé soutenir l’opération. Ceux qui, aux États-Unis, cherchent à perturber la transition pacifique du pouvoir, pourraient s’inspirer de ces manoeuvres de gain d’influence et s’en servir pour harceler, blesser, menacer ou attaquer certains sujets spécifiquement visés.
 
Ces acteurs utilisent également les médias sociaux pour promouvoir et diffuser des messages sur l’opération EOTP, en croyant contourner ainsi la suspension qu’ils encourraient s’ils passaient directement par les sites EOTP. 
Le FBI a identifié les comptes ci-dessous, qu’il estime être associés à l’opération EOTP, et qui diffusent des menaces ou amplifient la campagne EOTP :
  • enemies0fthepe0ple[@]protonmail[.]com
  • EnemiesOfThePeople[@]protonmail[.]com
  • E.0.T.P[@]protonmail[.]com
  • enemiesofthenation[@]protonmail[.]com
  • ep.ep.ep2020[@]protonmail[.]com
  • Enemiesofthepeople[@]hotmail[.]com
  • @karakara63 (Twitter)
  • @E0TP (Parler)
  • @Eddie12ud342u (Parler)
  • @loriii2020 (Parler)
  • @riley1989 (Parler)
Les comptes antérieurement déclarés comme étant associés à l’opération EOTP sont les suivants :
Le FBI invite le public à évaluer de manière critique les sources d’information qu’il utilise et à privilégier les informations fiables et vérifiées. Le FBI est chargé d’enquêter sur les opérations d’influence et la cyber-activité malveillantes des acteurs étrangers, visant l’infrastructure électorale ou autres institutions démocratiques américaines.
 
Pour les rapports précédents sur cette activité, veuillez consulter le communiqué de service public du FBI et de la CISA, intitulé “Iranian Cyber Actors Responsible for Website Threatening US Election Officials” (https://www.ic3.gov/Media/Y2020/PSA201228), du 23 décembre 2020.
 
Signalement des victimes et informations complémentaires :
Le FBI encourage le public à signaler toute activité suspecte ou criminelle à son bureau local (www.fbi.gov/contact-us/field-offices) ou au Centre de plaintes du FBI pour les crimes sur Internet (www.ic3.gov).

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

MPI vous conseille ce livre :