« Merci Sainteté. » La communauté LGBT « catholique » américaine se félicite de la décision du pape François d’inclure trois archevêques ouvertement gay-friendly dans le prochain consistoire.

Dimanche 25 octobre dernier, le pape argentin a en effet annoncé, à la fin de son angélus dominical, le nom de 13 nouveaux cardinaux dont neuf cardinaux-électeurs, donc de moins de 80 ans, et quatre cardinaux de plus de 80 ans, donc non-électeurs. Tous ces treize nouveaux cardinaux à qui François remettra le traditionnel chapeau rouge et la barrette cardinalice, le 28 novembre prochain, sont proches de sa ligne sociétale. Ainsi 3 d’entre eux ont publiquement montré leur soutien aux Lgbt.

Ces trois « gay-friendly » ont fait des déclarations importantes en faveur des personnes LGBT dans le passé qui ne sont pas passées inaperçues. Un long article publié dans New Ways Ministry, un organe d’information devenu un point de référence pour la communauté homosexuelle américaine qui se dit, bien qu’en totale opposition avec la doctrine de l’Eglise catholique, « catholique »  quand même,  rappelle ce qui a été fait, par exemple, par Mgr Wilton Gregory, actuellement chef de l’archidiocèse de Washington, et premier Afro-Américain des États-Unis à devenir cardinal, un des trop nombreux membres de la hiérarchie catholique américaine à s’être prononcé en faveur du mouvement pour l’égalité des LGBT.

Au nom de Gregory s’ajoute celui de Mgr Mario Grech, actuel secrétaire général du Synode des évêques. Alors qu’il était dans le diocèse de Gozo, à Malte, il soutenait également une ligne pastorale qui englobait les homosexuels. Enfin, Mgr Marcello Semeraro est également mentionné, tout juste nommé à la Congrégation pour les Causes des Saints. Il est également ouvert d’esprit sur les questions LGBT.

Le site américain note que les trois futurs cardinaux n’ont jamais eu peur de prendre position et de manifester de la solidarité envers la communauté gay.

« Plus important encore, le fait qu’ils se sont avérés être de bons auditeurs en développant leur réflexion sur ces questions, en s’éloignant des idées et attitudes stéréotypées. »

Le site américain, New Ways Ministry, a salué ces trois nouveaux cardinaux en écrivant :

« Nous espérons et prions qu’ils continueront leur ministère prophétique et que d’autres dirigeants de l’Église suivront leur exemple. »

Le 28 novembre, les « cardinaux électeurs » âgés de moins de 80 ans seront 128. François aura nommé 73 d’entre eux, soit près de 60 %. Si un conclave avait lieu dans un avenir proche, la tendance « François » serait donc majoritaire, avec le poids de 60 % de votants dans cette assemblée. Parmi les cardinaux déjà en poste plusieurs sont favorables et sensibles à la cause des Lgbt. On peut mentionner les archevêques Blase Cupich, Joseph Tobin, Kevin Farrell, Jozef De Kesel, Vincent Nichols, Matteo Zuppi, Jean-Claude Hollerich, José Tolentino Medonca, John Atcherly Dew, Dominique Mamberti et le père Michael Czerny.

Avec ces nouveaux cardinaux, l’Eglise bergoglienne et post-concile Vatican II se fait toujours davantage un relais de transmission de la révolution arc-en-ciel en cours… Quant à la doctrine catholique, elle est remisée aux oubliettes.

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :