Le nombre ne fait pas la Vérité. Mais le nombre peut se révéler bien précieux pour faire infléchir certaines pratiques iniques. La leçon nous en a été donnée ce week-end à Bruxelles et devrait valoir pour la France et pour le reste de l’Europe soumise à l’hystérie covidienne.

Avec le beau temps, tous les espaces verts bruxellois, et notamment le Parc du Cinquantenaire et le Bois de la Cambre, ont connu une très importante fréquentation dimanche. Et une très grande proportion des promeneurs ont baissé le masque dans un mouvement spontané de libération et ce sans plus aucun respect des fameuses distances sociales.

Face à l’ampleur du phénomène, la police a renoncé à verbaliser les nombreuses personnes ne respectant plus les restrictions sanitaires.

Observation : beaucoup de gens sans masque. La police veille mais ne peut pas être partout malgré le déploiement de patrouilles supplémentaires“, a laconiquement déclaré Ilse Van de Keere, porte-parole de la police de Bruxelles-Capitale/Ixelles. Et d’avouer : “Il était impossible de verbaliser tous ceux qui ne respectaient pas les mesures.”

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :