affiche_gayLa gaystapo a sévi sur la voie publique par Marisol Touraine. Des affiches dégradantes nous sont imposées de manière totalitaire ainsi qu’à nos enfants. Sans parler du malaise que cela peut susciter auprès des jeunes, le message transmis est en effet celui d’une incitation au « multi-partenariat », qui plus est entre hommes, comportement établi comme étant « à risque ». La gravité de cette invitation au vagabondage sexuel est accentuée par l’accès à ces publicités, visibles à tous en public, en tous lieux et notamment près des écoles. De facto cette affiche en prônant un total laxisme sexuel favorise la diffusion des maladies vénériennes (dont le sida). De plus, elle est « homophobe » dans la mesure où elle présente une image dégradante de gens prêts à avoir des relations sexuelles avec n’importe qui. À la limite on pourrait éventuellement penser que l’homosexualité est une maladie dont il faut protéger les enfants. Touraine arrive à l’inverse du but recherché. Qu’allons-nous répondre à une petite fille qui demande ce que font ensemble les homosexuels ? 120 maires ont fait retirer ces affiches par Decaux et plusieurs plaintes ont été déposées : ces publicités constituent des incitations à la débauche et une atteinte aux bonnes mœurs. Voilà qui écœure quasiment tout le monde. Les socialistes sont tombés bien bas en nous imposant ce type d’idéologie antifamiliale.

Mais apparemment devant le scandale et les plaintes en justice, le gouvernement s’est inquiété et a fait brutalement retirer ces affiches dans la nuit du 23 novembre. Cela a été fait sans doute prématurément car, au final, elles étaient « contre-productives ». Elles desservaient la cause qu’elles étaient censées défendre. Marisol Touraine a bêtement porté plainte contre la mairie d’Aulnay-Sous-Bois : il y a dans cette ville une forte proportion d’habitants musulmans auxquels ces affiches ne plaisent pas du tout. Ne pas oublier que le Coran puni de mort les sodomites. Les socialistes dans cette affaire se tirent une balle dans le pied sur le plan électoral. Ni Hollande, ni Touraine n’y ont pensé. Ils se coupent spectaculairement d’un électorat musulman qui leur est acquis. Philippot du FN  très emm… car lui-même homo, a fait une pirouette en déclarant : « les questions sociétales ne seront pas au cœur de la campagne ». Cependant, le lobby LGBT nous en sature. Pratiquement beaucoup de catholiques ne basculent pas vers le FN en raison des questions de mœurs intra-muros. Ces voix manqueront à Marine Le Pen.

Le sexe « gay » serait-il dangereux puisqu’il faut s’en protéger ? Sans doute que oui, vu qu’il est nécessaire de le rappeler publiquement par des affiches publicitaires payées par le contribuable. C’est finalement ce que nous dénonçons depuis des années notamment en expliquant qu’un cas de sida sur deux est lié à l’activité sexuelle des homos. Par-delà l’invitation à la lubricité, une réalité cachée plus ou moins se voit désormais exposée au grand jour. Si celle-ci se voit étalée, les maladies liées au sexe seraient probablement plus graves que nous le pensons. Ainsi ce tabou du monde homosexuel et de ses conséquences est brisé. Le plus extraordinaire est que l’évocation de cette dangerosité tiendrait de l’homophobie. Or il y a la maladie, les traitements et la mort au bout avec notamment le sida. Extraordinaire retour de boomerang pour Touraine. Elle n’y a pas pensé au premier degré. Au second elle s’est peut-être mise à réfléchir…d’où le retrait hâtif des affiches. Espérons que Fillon mettra fin à de pareils excès qui devraient conduire notre ministre de la santé en prison pour atteinte aux mœurs. Pas certain…

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

35 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :