On se souviendra que Valérie Laupies, candidate enracinée de Tarascon, aurait obtenue la Mairie de Tarascon dès le 1er tour des élections municipales si une liste parasite déposée par un parachuté du Rassemblement National n’avait pas fait le jeu du maire sortant.

Depuis ce premier tour, Valérie Laupies, véritable candidate de rassemblement de la famille nationale, arrivée largement devant la liste du RN, a toujours laissé la porte ouverte à la discussion avec la liste RN, appelant les candidats de cette liste à faire preuve de bon sens et à retirer leur liste pour faire gagner la famille nationale et battre le maire sortant.

Hélas, le parachuté du RN semble s’obstiner à vouloir se maintenir et faire le jeu du maire sortant. Voici à ce sujet le communiqué de Valérie Laupies de ce vendredi matin.

Communiqué suite à l’entrevue avec le candidat RN

Ce jeudi 28 mai, M. Remise, tête de liste RN aux élections municipales à Tarascon a enfin , sous la pression de colistiers et d’électeurs, concédé à me rencontrer. Lors de ce rendez-vous que M. Remise a souhaité dans la rue, j’ai pu lui proposer le retrait de sa liste. Nous avons alors tout juste évoqué la fusion de nos listes puisque M. Remise semblait acquiescer ma proposition. Il m’a assuré qu’il me rappellerait le soir même pour me donner confirmation après avoir consulté l’ensemble de ses colistiers.

Or, non seulement M. Remise ne m’a pas rappelée mais il a fait un communiqué vidéo sur sa page Facebook et son compte tweeter visant à me faire passer pour la candidate refusant l’union.

La vérité est bien différente.

Dès le lendemain du 1er tour, j’ai pris les devants auprès des instances locales du RN pour qu’une telle rencontre ait lieu. En vain.
Comme avaient été vains mes appels à l’union lancés à l’été 2019 auprès des plus hautes instances du RN et en direction de ses responsables locaux. Fin août 2019 , le responsable départemental du RN, M. Jacobelli, avait promis de me rappeler rapidement. J’attends toujours cet appel. Sa réponse a été le parachutage à Tarascon de M. Remise, Bordelais élu en Aveyron.


Sans cette opération de parachutage politicien, Tarascon serait une ville libérée depuis le 15 mars dernier.


Avec près de 36% des voix au premier tour, je réalise un score meilleur que celui de toutes les listes soutenues par le RN dans les Bouches du Rhône et ce malgré la présence de la liste parasite de M. Remise. J’ai ainsi prouvé que l’enracinement, une équipe solide et compétente avec un programme étayé, rassemblent plus que toutes les combinaisons de la mauvaise cuisine politicienne.


Avec mes amis, nous irons donc au second tour dans le même état d’esprit que celui qui a guidé notre campagne : au service du bon sens et du bien commun.

Je suis certaine que les Tarasconnais, notamment abstentionnistes ou égarés dans le vote Remise au premier tour, reconnaîtront que nous sommes la seule chance pour libérer Tarascon.


J’ajoute que dans la perspective d’un retrait de la liste du RN, j’ai affirmé à M. Remise que je soutiendrais la liste sénatoriale de ce parti en septembre prochain. A l’instar des autres formations politiques, les instances locales du RN semblent avoir oublié que pour gouverner, il faut prévoir….

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :