Ha ! les joyeusetés de la République macronienne ! Chaque jour nous apprend son lot de déconvenues jupitériennes. Avant-hier, c’était ce cher Dupont-Moretti, grand contempteur de la droite nationale, qui se voyait traîner devant les tribunaux par ses amis gauchistes du Syndicat de la Magistrature. Hier, c’était au tour du Ministre des Outre-Mer, Sébastien Lecornu, d’être l’objet d’une enquête ouverte des chefs de “prise illégale d’intérêts” et d'”omission de déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique” (HATVP).

Aujourd’hui nous apprenons – nous descendons d’un cran dans la toute puissante et moralisatrice hiérarchie républicaine – que c’est le compagnon de Mme le Préfet d’Eure-et-Loir, Fadela Benrabia, qui a été interpellé, en novembre, après un accident de la circulation qui a fait plusieurs blessés à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). L’homme a traversé Courbevoie, Nanterre et Puteaux, avant d’être arrêté à Rueil-Malmaison. Il circulait, totalement ivre – pas d’amour, mais d’alcool et de stupéfiants – au volant d’une voiture de la préfecture d’Eure-et-Loir.

Voici comment « L’Echo Républicain » rapporte, le 12 janvier 2021, les faits qui se sont produits le 17 novembre 2020 :

Un policier de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure), un service de renseignements, basé dans les Hauts-de-Seine, a été interpellé par d’autres policiers, jeudi 17 novembre, après un accident de la circulation survenu dans les Hauts-de-Seine, suivi d’une course-poursuite avec les forces de l’ordre, selon des sources concordantes.

Ce policier circulait au volant d’un véhicule appartenant à la préfecture d’Eure-et-Loir. Il se trouve être le compagnon de l’actuelle préfète d’Eure-et-Loir sur le départ, Fadela Benrabia. […]

Le conducteur a été interpellé, puis placé en garde à vue. Il a ensuite été présenté à un juge du tribunal de Nanterre. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme circulait sous l’emprise d’un état alcoolique.

Il est également poursuivi « pour conduite en ayant fait l’usage de stupéfiants, mise en danger par violation manifestement délibérée, et défaut de maîtrise », a précisé, ce mardi, le parquet de Nanterre. […]

Jointe ce mardi soir, par L’Écho Républicain, la préfète d’Eure-et-Loir a déclaré : « Je suis profondément désolée de cette affaire qui s’est déroulée dans un contexte privé. Cette histoire m’a profondément meurtrie ».

Fadela Benrabia ajoute : « Je tiens à dire que les frais liés aux dégâts matériels seront complètement pris à ma charge pour que la préfecture et l’État ne perdent rien. Quant à mon compagnon, les procédures suivent leur cours et j’entends respecter cela. »

Encore heureux, chère Madame le Préfet, que vous vous engagiez à payer les frais occasionnés par votre compagnon. Nous espérons que vous n’avez pas trop “la rage” de ne plus être en poste en Eure-et-Loir depuis quelques jours et que la République vous a recasé dans un de ces nombreux fromages qu’elle affectionne tant…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :