Me Claire Le Bret-Desaché, un des avocats des parents de Vincent Lambert, décédé ce jeudi matin de l’arrêt des soins qui lui fut imposé par le Docteur Sanchez, s’exprime aux micros de BFMTV sur cette « mort horrible », euthanasie déguisée d’un grand handicapé :

“Mes pensées vont d’abord à la famille de Vincent Lambert, c’est une véritable délivrance pour lui car la fin a été horrible que ce soit pour lui ou pour ses parents et ses proches.”

“Ils l’ont vu gémir, souffrir, dépérir en direct, et c’est vrai que c’est un immense gâchis. Des établissements spécialisés avaient accepté de l’accueillir, il n’était pas en fin de vie, il était simplement très gravement handicapé”, poursuit-elle.

“Ce qui est dramatique, c’est la toute-puissance des médecins qui ont un droit de vie et de mort sur des patients qui sont malheureusement incapables de donner leur point de vue puisqu’ils sont en état végétatif et très gravement handicapé”, estime Me Le Bret-Desaché.

“M. et Mme Lambert ont toujours dit qu’ils ne voulaient pas d’obstination déraisonnable et d’acharnement, rappelle Me Le Bret-Desaché. Or là Vincent Lambert était privé d’alimentation et d’hydratation, ses fonctions létales étaient touchées notamment ses reins. M. et Mme Lambert se sont battus parce qu’ils considéraient que leur fils n’était pas en fin de vie mais simplement lourdement handicapé”.

Les parents de Vincent Lambert se sont battus jusqu’au bout pour dire non à cette euthanasie, non à cet Etat-Nazie, et oui à la Vie !

Que leur fils repose en paix !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

17 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :