C’est passé quasiment inaperçu en Europe mais la ministre tanzanienne de la santé Dorothy Gwajima a annoncé le 1er février que le pays n’a pas besoin de vaccins et “ne prévoit pas d’en recevoir”, au grand dam de Bill et Melinda Gates et de l’ensemble de leurs organismes satellites.

Mme Gwajima a expliqué que la Tanzanie est un pays sûr. La ministre de la Santé a simplement rappelé à la population l’importance de l’hygiène de base, notamment de fréquemment se laver les mains, de manger des aliments sains, et d’utiliser des remèdes naturels comme le pays peut facilement en procurer.

Quelques jours auparavant, le président catholique John Magufuli avait qualifié les vaccins de dangereux et d’inutiles en disant que “Dieu protégera” la nation.

En mars, le président Magufuli avait décidé de maintenir les églises ouvertes et encourageait les Tanzaniens à fréquenter les lieux de culte et à travailler normalement.

La Tanzanie (60 millions d’habitants) est l’un des rares pays au monde qui ne participent pas à l’hystérie du covid-19 et qui ne publient pas de “données sur les infections”.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :