Récemment c’est la maison italienne Gucci qui fait dans la genderofolie à outrance. Désormais au centre de la scène des défilés de modes depuis quelques années, les choix stylistiques d’Alessandro Michele, le directeur artistique (sic) de Gucci, s’inscrivent résolument dans une propagande lgbtqi++++.

Dernièrement il a lancé une robe rappelant les vêtements de poupées pour homme : jupe, nœud en satin à la taille, boutons en nacre, en tartan orange, avec un col rond. Sur le site, la robe est décrite comme « reflétant l’idée d’une fluidité de genre sans les stéréotypes toxiques qui façonnent l’identité du genre masculin ».

Quant à l’identité de genre de la haute couture, sans ambiguïté c’est d’être… dégénérée !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :