Un fichier ‘SI Vaccin Covid’ pour identifier les personnes vaccinées… et surtout les non-vaccinées, telle est la nouvelle mesure de surveillance mise en place par le ministère de la Santé sous l’impulsion de l‘inénarrable Olivier Veran.

Et pour que le fichier soit alimenté quotidiennement, les médecins sont incités, voie rémunération sonnante et trébuchante de 5,40€ par injection, à rentrer des informations sur le patient (nom, prénoms, sexe, date de naissance, lieu de naissance) et des informations relatives à la vaccination (dates des injections, informations permettant l’identification du vaccin injecté, précisions sur l’administration du vaccin, identification du ou des lieux de vaccination…). 

A l’heure où le gouvernement tente de désamorcer la polémique sur un possible « passeport sanitaire » qui rendrait dans les faits le vaccin anti-covid obligatoire, ce flicage, qui ne dit pas son nom, de la population française sous couvert de mieux organiser la campagne de vaccination suscite des inquiétudes légitimes.

Contactée par 20 Minutes, la Caisse nationale de l’Assurance maladie (CNAM) a confirmé qu’un courriel spécifiant les modalités de rémunération, avait été envoyé aux médecins. Dans le courrier, il est notamment écrit :

« Une rémunération de la saisie dans ‘Vaccin Covid’ est mise en place avec un forfait payé a posteriori pour chaque saisie effectuée. Cette rémunération sera effectuée une fois par mois aux alentours du 15 du mois pour les saisies relatives au mois précédent. »

L’ensemble des tarifs sont précisés en dessous, avec ce fameux « forfait de 5,40 euros pour chaque injection saisie dans le téléservice ‘Vaccin Covid’ » qui vient s’ajouter à la rémunération de 9,60 euros versée aux médecins pour l’injection du vaccin.

« Ce téléservice [Vaccin Covid] permet d’enregistrer de façon exhaustive les informations sur la consultation pré-vaccinale puis sur le vaccin injecté (numéro de lot du vaccin utilisé, dates d’administration de la première et de la deuxième dose, pour les vaccins qui le nécessiteront, etc.). […] Ces données ne sont accessibles qu’aux professionnels de santé qui interviennent dans le processus de la vaccination d’un patient », précise la Cnam.

Selon Philippe Vermesch, président du Syndicat des médecins libéraux (SML), que 20 Minutes a interrogé, cette rémunération de 5,40 euros pour toute saisie dans le fichier ‘Vaccin Covid’ est justifiée. Il souligne un processus plus dense pour le vaccin contre le covid-19 que contre la grippe par exemple, avec notamment une consultation pré-vaccinale, l’obtention du consentement éclairé du patient, avant de pouvoir le vacciner, une surveillance d’une demi-heure après le vaccin et la saisie des informations dans ‘Vaccin Covid’. Cette dernière étape « prend du temps, avec une moyenne de cinq minutes supplémentaires par patient », explique-t-il. 

La CNAM de son côté explique qu’ « il est légitime de valoriser ce travail supplémentaire au service du bon suivi d’une campagne de vaccination sans précédent ». 

Quoi qu’il en soit des diverses raisons invoquées, ce fichier alimenté par le médecins eux-mêmes permettra, outre le suivi de la campagne de vaccination, le traçage des Français vaccinés… et de ceux qui refusent de l’être !

Francesca de Villasmundo 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :