Suède – Le festival de musique Statement s’est tenu à Göteborg. Ce festival avait fait beaucoup parler de lui l’an dernier en raison du grand nombre d’agressions sexuelles qui y avaient été commises. La polémique avait pris d’autant plus d’ampleur qu’un grand nombre des agresseurs sexuels étaient décrits comme des immigrés. Dans un pays très accueillant envers les demandeurs d’asile, l’affaire avait créé un véritable traumatisme. D’autant plus que le phénomène s’était reproduit lors de plusieurs festivals. Notamment celui de Bravalla, le plus important de Suède, annulé cette année.

Et que croyez-vous qu’il est advenu ? Bien sûr, il ne fut pas question d’en tirer des leçons concernant l’immigration. Non, les féministes ont préféré prendre l’affaire en mains et tout simplement stigmatiser l’ensemble des hommes hétérosexuels.

La comédienne suédoise Emma Knyckare, fondatrice du festival, avait écrit sur Twitter :

 «Que penseriez-vous d’un festival génial où seules les non-hommes sont bienvenues jusqu’à ce que TOUS les hommes apprennent à bien se tenir».

Ainsi, les agressions sexuelles ont servi de prétexte pour mettre en place une nouvelle propagande féministo-LGBT.

Et les organisatrices du festival Statement ont réservé l’accès aux femmes… et aux transgenres nés hommes mais considérant être des femmes.

A la suite de plusieurs plaintes pour discrimination, l’agence gouvernementale pour l’égalité avait demandé au festival Statement de préciser ce qu’il entendait par «cis men». Il fut répondu qu’il s’agit des hommes se considérant des hommes et donc interdits de festival.

Ce monde est devenu fou !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :