Les Etats-Unis sont plongés dans une tempête à rebondissements.

Après l’affaire de Charlottesville, certains veulent éliminer tous les monuments représentant un confédéré, ce qui constitue une véritable nouvelle déclaration de guerre contre le Sud.

Mais à vouloir faire table rase des souvenirs du passé au nom du politiquement correct imposé par une minorité activiste, personne ne peut dire où cela s’arrêtera.

Ainsi, le pasteur noir James Dukes a demandé au maire de Chicago d’enlever les statues de George Washington et Andrew Jackson des parcs du côté sud de la ville.
Ce pasteur protestant du Liberation Christian Center a évidemment trouvé de nombreux médias complaisants pour relayer ses revendications délirantes. Et dans ses interviews transparaît rapidement sa haine de ” l’Amérique blanche “, car le racisme n’est pas toujours où on le dit.

Le pasteur noir James Dukes veut également remplacer les références à Andrew Jackson au motif qu’il possédait des esclaves. Et le pasteur noir de proposer sans rire d’y substituer la référence au révérend noir Jesse Jackson ou au chanteur noir Michael Jackson.

Il y a quelques jours, lors d’une conférence de presse, le président Donald Trump avait anticipé : “Cette semaine, c’est Robert E. Lee. Je me demande si ce sera au tour de George Washington la semaine prochaine et puis Thomas Jefferson la semaine suivante? Vous savez, vous devez vraiment vous demander, où cela s’arrêtera-t-il?

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :