Humour ? Ironie ? Moquerie ? Dérision de soi (non cela n’est pas possible quand on connait le personnage…) ? Ou prélude à une année 2021, pire que 2020, en matière de pertes des libertés fondamentales et de tyrannie sanitaire, tyrannie tout court ?

Les vœux du préfet de police Didier Lallement, nommé par Emmanuel Macron en mars 2019, le martial pourfendeur féroce des gilets jaunes qui se mue en un pusillanime ange gardien des antifas casseurs, laissent perplexes.

Le bonhomme n’a pas une tête de rigolo, a un nom évocateur, et une façon de mener sa mission policière et le respect des sacro-saints confinement et couvre-feu qui pourrait faire pâlir « les heures les plus sombres de notre histoire » diront d’un ton sarcastique les agacés par le type angulaire … Mais Lallement, malgré son nom, se trouve être plutôt inspiré par un personnage plus rouge que noir, un répressif violent à gauche toute.

Pour saluer l’année 2021 qui vient, celle qui pourrait voir son donneur d’ordres Macron « faire des choses dans la dernière année, dans les derniers mois, dures, parce que les circonstances l’exigeront, et qui rendront impossible le fait que je sois candidat », cet étrange personnage, sec comme du bois à mettre au feu, a inscrit une citation du russe bolchevik Léon Trotsky, militant marxiste, fondateur de l’Armée rouge, révolutionnaire communiste aux mains ensanglantés, inspirateur des pires régimes que le monde ait connus, et connait encore, sur sa carte de vœux 2021. Citation extraite du tome I des Ecrits militaires de Trotsky  :

« Je suis profondément convaincu, et les corbeaux auront beau croasser, que nous créerons par nos efforts communs l’ordre nécessaire. Sachez seulement et souvenez-vous bien que, sans cela, la faillite et le naufrage sont inévitables. Léon Trotsky, 21 avril 2018 »

Le monsieur a des références littéraires et politiques, et le fait savoir ! Le choix tant de l’auteur que de la phrase guerrière ne peut décidemment pas être taxé d’anodin. Lallement veut faire passer un message. Un avertissement ? Qui donnerait du relief à la phrase de Macron citée plus haut…

L’avenir le dira…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :