A Nice, le propriétaire du restaurant « Le Poppies » a décidé d’ouvrir ce midi malgré l’interdiction. Les clients scandent : « Liberté ! Liberté ! »

 « Ces Français exaspérés qui prônent la « désobéissance civile » en cas de confinement » titre Le Figaro dans son édition d’hier :

«  Ayant l’impression d’être infantilisés et privés de liberté, ils sont de plus en plus nombreux à se mobiliser contre la « dictature sanitaire ».

Ainsi des patrons de restaurants et de bars appellent à la réouverture de leur établissement le 1er février, avec ou sans l’autorisation gouvernementale.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :