Après les « évêquesses » protestantes qui « consacrent » au Brésil durant une messe Paul VI, après les propos homophiles du jésuite brésilien Luis Corrêa Lima, voici une autre profanation au pays du syncrétisme par excellence !

Dans la paroisse de San Geraldo Magela de l’archidiocèse de Sorocoba, l’ostensoir contenant le Saint-Sacrement arrive à la « table » porté par un drone, conduit par une jeune fille, sous les hourras et les applaudissement d’une foule en délire… Le curé qui permet un tel sacrilège croit-il en la présence réelle ? A-t-il consacré les espèces du pain et du vin ? Il est bien concevable d’avoir des doutes sérieux sur la validité de telles cérémonies Novus Ordo, spectacles affligeants d’un monde conciliaire devenu fou.

Le concile a voulu ouvrir l’Église catholique au monde, adapter la foi aux « frères séparés », parler le langage contemporain… Le résultat en est une apostasie qui n’est pas silencieuse mais bruyante et vulgaire, sacrilège et blasphématoire.

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :