Avec Freud et Darwin notamment, une certaine modernité a estimé pouvoir s’affranchir du passé pour considérer la philosophie de la vie. Pourtant, qu’il s’agisse de la biologie en général, de la génétique en particulier ou encore d’un domaine d’étude aussi contemporain que celui des neurosciences, la pensée de saint Thomas s’avère plus actuelle que jamais.

Loin des idéologies réductionnistes qui voudraient confisquer la réflexion en matière de biologie, les principes philosophiques du réalisme aristotélico-thomiste apportent en effet à la science d’aujourd’hui un éclairage remarquable sur la vie et le vivant.

Mardi 18 février à 19h30.
Entrée libre

Adresse :

Maison du Roy d’Espagne
Grand-Place 1, 1000 Bruxelles
salle à l’étage

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :