Le Cardinal Burke est bien évincé de la Congrégation des Evêques. Consternation chez les mouvements pro-vie…

cardinal-burke-official-portrait-MPI

Medias-Presse.Info vous a livré un scoop francophone hier en annonçant le limogeage du Cardinal Burke par le Pape François. Cette nouvelle a laissé beaucoup de lecteurs incrédules. Nous confirmons pourtant les propos.

Le Cardinal Burke ne siègera plus à la Congrégation pour les Evêques, un poste qu’il occupait depuis 2009. Cette décision a bien été prise par le Pape lui-même, dans le cadre d’une vaste redistribution des fonctions au profit de l’aile la plus libérale.

Ils sont généralement 35 cardinaux et archevêques à composer cette congrégation très importante puisqu’elle conseille le Pape dans le choix des nouveaux évêques.

L’élimination du Cardinal Burke de cette congrégation crée l’effarement parmi les milieux catholiques conservateurs d’Amérique ainsi que dans mouvements pro-vie. Car elle apparaît comme une sanction de ses déclarations fermes en matière de protection de l’enfant à naître, ainsi que de l’institution du mariage.

Nul doute que cet effarement se propagera bientôt bien au-delà de l’Amérique du Nord lorsque cette information aura été assimilée.

Le Cardinal Burke est considéré par les vaticanistes comme un chef de file de l’aile conservatrice de l’Eglise Catholique. Il n’a jamais hésité à répéter ses prises de position publiques contre l’avortement et le « mariage » homosexuel. Ce faisant, il s’est montré tout simplement fidèle à la doctrine de l’Eglise dans ces domaines mais cela suffit déjà à être l’objet de bien des critiques.

7 Commentaires

  1. jean pierre dit :

    Les Jesuites ont pris le pouvoir dans l’Eglise de Rome la foi est en danger
    Il y a quqelqes années j’ai lu sur une revue jésuite éditée en Suisse, que Sodome et Gomore n’avaient pas étaient détruite pour leurs moeurs, mais parce qu’’ils accueillaient mal l’etranger8
    Il serait temp que François prenne une position claire sur le problème des homos ; car si je comprends bien des homos pacsés peuvent accéder à la communion et pas des divorcés remariés

  2. de la Croix dit :

    Ce Pape Bergoglio confirme de jour en jour son soutien publique à l’apostasie… demandons qu’il recède sa place à Benoit XVI

Laisser un commentaire